LO CASTEL

Gîte de groupe 2 épis à Capestang

Nos espaces web

gite

accueil velo

 

famille-0016

 

logo facebook

 

activite

Tarifs

 

 Basse saison

(1er octobre au 31 mai)

17 € /nuit/personne

Haute saison

(1er juin au 30 septembre)

 18 € /nuit/personne

Tarif de groupes

(plus de 10 personnes, pour un sejour de plus de 3 jours)

moin 1 € /nuit/personne

 Location drap

3 € /semaine/personne

Demande de disponibilité

 

 Notre chambre Riquet se compose de 2 lits (90*190),

vous offrant une vue sur la Collégiale Saint Étienne de Capestang.

chambre riquet

       

           Pierre-Paul Riquet

    Né probablement le 29 juin 1609 à Béziers (son acte de naissance est introuvable), Il est mort à l'âge de 71 ans, il fut inhumé dans la cathédrale Saint-Etienne le 1er octobre 1680 à Toulouse. Son père notaire, procureur du Roi et surtout homme d'affaire très habile, le poussera à entrer dans l'administration des Gabelles se doutant que cette voie pouvait être une source d'enrichissement rapide pour lui.

riquet

    Pierre-Paul RIQUET s'installe à Revel où il exerce sa fonction de fermier des Gabelles, tâche qui consiste en la collecte de l'impôt sur le sel. C'est là que va naître puis mûrir son projet de Canal. Pendant plus de 20 ans, il amassera une fortune importante grâce à la ferme des Gabelles mais aussi en tant que munitionnaire de l'armée de Catalogne.

    En 1661, c'est un homme riche. Il possède de nombreux appartements et droits sur les biens de la communauté de Revel, dont il est Juge Royal. Il est baron de la seigneurie de Bonrepos, à côté de Verfeil où il possède 60 ha de forêt de chêne, 150 ha de bois et de terres, 4 métairies (ensemble de batiment et terre voués à l'agriculture), sans oublier une demeure à Toulouse, dans le Quartier des Puits-Clos.

    De grandes qualités habitent cet homme : travailleur infatigable, doué d'une formidable imagination, audacieux, enthousiaste, il est aussi servi par un sens aigu de l'observation et une grande sûreté de jugement. Il posséde un esprit d'entreprise prononcé et une grande capacité à mener les hommes. Sa spontanéité et sa franchise le servent tout au long de son existence. Avant tout homme d'affaire, il est fin calculateur, respectueux de la légalité. Sa sagesse ainsi que son humanité l'aide face à ses détracteurs. L'homme est têtu, tenace et solitaire. Lorsqu'une certitude le tient il n'en démord pas et passe outre les interdits; c'est le cas pour le percement du tunnel de Malpas, ou pour l'arrivée à l'étang de Thau.

Il n'apprécie pas de partager les responsabilités et assume seul ses engagements.

   Pierre-Paul RIQUET était aussi un précurseur dans le domaine des droits des travailleurs. Il mit en place pour les ouvriers qui travaillaient sur les chantiers du Canal ce que l'on peut considérer comme l'ancêtre de la sécurité sociale. Les ouvriers étaient payés 10 livres par mois ce qui était bien supérieur aux salaires qu'ils auraient pu espérer pour la même tâche ailleurs.

    Les jours de repos (jours fériés, dimanches et jours de pluie) n'étaient pas déduits. Un logement était fourni pour une somme très modique. Les ouvriers tombant malades étaient payés comme si ils travaillaient et cela jusqu'à leur rétablissement. Les instruments de travail étaient fournis à l'enrôlement, à charge à chacun d'entretenir son matériel. Ces conditions de travail impensables au XVIIème siècle comme l'assurance maladie et des salaires élevés n'ont pas fait que des amis à Pierre-paul Riquet parmi les entrepreneurs de la région, car les ouvriers se prenaient à rêver à de telles conditions dans les autres chantiers...